https://www.google.com/analytics/web/?hl=fr&pli=1#home/a39271995w68164924p70171743/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • 1901 Les travaux

    Lorsqu'en 1901, Marcel de Marchéville acheta le château, on pouvait voir le ciel du salon. Il ne restait pas grand chose de la toiture, des sols des étages. Les fenêtres avaient perdu leurs meneaux et des fenêtres en verre clair avaient été installée avec des persiennes.  Marcel de Marchéville mourut en 1904 et son fils Louis continua son oeuvre de restauration jusqu'en 1914.

    Si le gros oeuvre était en relativement bon état, la toiture, les meneaux, toutes les huisseries, les sols, les cheminées ont été refaits ; du vitrail au plomb a remplacé le verre blanc des fenêtres ; le confort moderne, salles de bains, chauffage central, téléphone, sont venu compléter la restauration. Il restait à meubler et décorer.

    Les murs ont été peints au pochoir selon des dessins de Ch. Génuys, pour chaque pièce un motif différent, de même le carrelage de chaque pièce est unique. Les portes et les volets intérieurs ont été réalisé selon le dictionnaire de Viollet le Duc, ainsi que les loquets, verrous et autre ferronnerie . Une recherche minutieuse a permis de trouver  meubles, tapisseries et bibelots.

    Le jardin potager a été redessiné, drainé et aménagé pour nourrir tous ceux qui vivaient au château.

    Nous avons quelques photos qui datent du début des travaux, elles ne sont pas très bonnes, mais, bon, laissons leur le bénéfice de l'âge.