Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Chateau de Moulin Fraise

  • 7 régions viticoles françaises à visiter

    Afin de déguster gratuitement du vin, plusieurs solutions s’offrent à vous. Du producteur local, en passant par les marchés, il est fréquent que la dégustation soit gratuite. Il suffit de se rendre aux vignobles ornés d’une belle pancarte « Dégustation gratuite » ou encore aux marchés (et même ceux du nord de la France) ! D’autres alternatives pour goûter du bon vin sont possibles : les magasins de vin en vrac où vous pourrez remplir votre propre bouteille pour moins de 1,60 € le litre, ou encore les bars à vin, puis en dernier recours, vous avez les supermarchés.                                          


    Bien qu'il y ait des millésimes français à plus de 5 000 €, vous pouvez trouver une bouteille générique de Bordeaux dans les supermarchés français pour 2 €. Mais avant tout, la clé pour acheter du vin en France est de comprendre les prix. De manière générale, ne payez jamais plus de 9 € pour un vin de table de tous les jours. Pour les dîners entre amis, un vin à 9-15 € fera l'affaire, alors que pour les occasions spéciales, vous pouvez trouver une très bonne bouteille pour seulement 20 €.                                                               
    Voici donc 7 régions viticoles françaises à visiter :

     

    Bordeaux

     

    bordeaux-vin-gastronomie.jpg

     

    Grâce à la proximité avec le fleuve de la Garonne et le climat tempéré, les vins de Bordeaux sont spéciaux. La plupart des vins de Bordeaux sont un assemblage de Merlot (pour sa richesse et sa profondeur veloutée) et de Cabernet Sauvignon (pour le fruit et le corps). Du côté des grands crus de qualité supérieure des grands châteaux de la presqu'île du Médoc, de Pomerol et de St Emilion, les prix sont très élevés. Toutefois certains vins moins connus de Margaux et de St Julien peuvent être dégustés pour moins de 25 €. Vous avez aussi d'excellents vins rouges de Pessac-Léognan, Lalande de Pomerol et Montagne de St Emilion qui peuvent être dégustés pour environ 16 €, tout comme les bons vins blancs de Graves et de la Côte de Blaye. Les meilleurs vins blancs liquoreux de Sauternes sont trop chers pour la grande majorité, alors préférez plutôt le Monbazillac doré du Bergerac à un prix largement inférieur. De plus, il se marie aussi bien avec le foie gras et que les desserts.                                                              

     

    Bourgogne

     bourgogne-vin-gastronomie.jpg

    Si vous en avez la possibilité, le grand Bourgogne blanc, le Corton Charlemagne et le rouge des Hospices de Beaune seront parmi les meilleures boissons qu’il vous sera donné de connaître, mais elles sont très chères. Le vignoble descend la vallée pittoresque de la Saône depuis Dijon au nord, où l'on trouve la Côte de Nuits (du nom des noyers) et en contrebas la région de Beaune, jusqu'à Macon où l'on trouve les blancs veloutés du Pouilly Fuissé. Ils utilisent presque exclusivement du Chardonnay pour les vins blancs et du Pinot Noir pour les rouges. Vous pouvez obtenir d'excellents vins de village moins connus comme Volnay, St Aubin, Puligny-Montrachet et Chassagne-Montrachet pour environ 16 €. Si vous voulez faire une folie, choisissez une bouteille du glorieux Pommard rouge pour environ 32 € et vous gratifierez vos papilles d’une merveilleuse expérience.

     

     Beaujolais

     

    beaujolais-vin-gastronomie.JPG

    Au sud de la Bourgogne, se trouve la région du Beaujolais qui jouit de la brillante commercialisation du Beaujolais Nouveau tous les mois de novembre. Chaque année, le vin est promu vin nouveau, mais il est souvent beaucoup trop jeune pour valoir la peine d'être bu. La campagne marketing a donné à la région une image tape-à-l’œil qui sous-estime la qualité réelle des vins de Brouilly et du Moulin à Vent de la région, ce qui montre à quel point le Gamay peut apporter du plaisir.

     

    Rhône

    rhone-vin-gastronomie.jpg

     

    Les vignobles fertiles, qui s'étendent de la ville de Lyon à la Méditerranée, produisent des vins rouges corsés et généreux (principalement du cépage Syrah et des blancs charnus du cépage Viognier). Les grands blancs de l'Hermitage doivent être issus des cépages Marsanne et Rousanne, on les trouve rarement ailleurs. Mais dans le sud du Rhône, les règles régionales permettent d'inclure un mélange vertigineux de différents cépages comme le Cinsault et le Mourvèdre. La plupart des rouges des Côtes du Rhône proviennent du cépage Grenache et sont bon marché, sains et d'un bon rapport qualité-prix. Selon le terroir local, ils peuvent être extraordinairement bons comme Chateauneuf du Pape (et pour 16 € environ), assez pour que Napoléon eut tellement aimé ces derniers qu'il ordonnait aux unités de l'armée française de saluer chaque fois qu'elles passaient devant le vignoble. Le Gigondas (fait principalement à partir du Grenache) et le Vacqueras (habituellement 10 €) font un substitut décent. Le  Vieux Télégraphe a une belle saveur grillée, presque poivrée des pierres qui recouvrent le vignoble et retiennent une grande partie de la chaleur du soleil. Les vins rosés de Tavel sont assez spéciaux. Connus comme le vin des rois, ils sont cultivés dans une vallée avec son propre microclimat. Les vins fortifiés de Beaumes-de-Venise sont très appréciés en France.

     

    Loire

     

    loire-vin-gastronomie.jpg

     

    Le Muscadet blanc de la vallée de la Loire est parfait pour accompagner les fruits de mer. Pour ma part, je préfère ceux qui sont faits sur lie (les vins qui sont autorisés à rester sur les cellules de levure mortes qui restent après la fermentation), et absorbent plus de saveur et sont donc plus complexes. Au nord, les vignes furent dévastées par un gel prolongé en 1709 et le "Roi Soleil", Louis XIV, les fit replanter avec le cépage Melon de Bourgogne qui a prospéré. Plus en amont vers Orléans, se trouvent les vignobles de Sancerre de Sauvignon Blanc, produisant un vin blanc légèrement acidulé mais élégant. De l'autre côté de la rivière se trouvent les célèbres vignobles de Pouilly Fumé. Les vins sont tous façonnés par un terroir distinctif, une grande ceinture de craie qui s'étend de la région de Chablis en Bourgogne à l'ouest en passant par la Loire et tout au nord jusqu'à la Champagne autour de Reims et aux falaises blanches de Douvres de l'autre côté de la Manche en Angleterre.

     

    Alsace

     

    alsace-vin-gastronomie.jpg

    A la frontière de l'Allemagne, l'Alsace produit de très bons vins blancs qui sont l'équivalent français du Riesling allemand. Le Sylvaner et le Gewurtztraminer s'épanouissent sur les flancs de collines souvent très escarpés qui bordent les rivières. Les vins français ont tendance à être entièrement fermentés et donc un peu plus secs que les vins allemands. Boire un verre de Riesling frais sous le soleil de mai tout en mangeant des asperges blanches fraîches avec de la sauce hollandaise, des pommes de terre nouvelles et du jambon local est une expérience délicieuse.

     

    Bergerac

     

    bergerac-vin-gastronomie.jpg

     

    Dans la région du Périgord, dans le sud-ouest de la France, se trouve le cœur gastronomique qui produit les truffes noires et le foie gras que les Français adorent. La région abrite également les délicieux vins de Bergerac, peu connus hors de France car rarement exportés. Les vins blancs Bergerac secs sont frais, fleuris et rafraîchissants et sont une aubaine extraordinaire au prix de 4 à 6 € la bouteille. D’ailleurs, Pierre Desmartis du Château de la Vieille Bergerie a remporté trois médailles d'or successives à Paris pour ses vins blancs et je défie quiconque de trouver un meilleur vin à son prix (environ 9 €).

     

    Pour les vins rouges, il y a l'embarras du choix dans le Bergerac. Citons premièrement le Pécharmant du Château de Tiregand (environ 16 €, selon l'année), qui dans les dégustations à l'aveugle bat souvent les vins de Bordeaux qui coûtent trois fois plus cher. Pour moins de 9 €, il est possible de savourer le rouge Bergerac de Christian Roche à La Vieille Cure ou Daniel Hecquet's Chateau Puy-Servain du quartier de Montravel. Pour des saveurs plus fruitées et explosives, on préférera un Château de la Jaubertie, la cuvée Mirabelle, pour environ 13 €.

     

    Bergerac se distingue par la proportion importante et croissante de ses vignobles biologiques et bio-dynamiques et par la forte proportion de femmes vigneronnes - plusieurs d'entre elles sont des migrantes venues d'ailleurs. De l'Angleterre, le Clos d'Yvigne de Patricia Atkinson est le plus connu, mais le Château K de Katarina Mowinckel (de Norvège) fait du bon vin, et Caro Feely (d'Irlande) de Terroir Feely fait du bon vin, des déjeuners, des visites guidées et loue des chalets dans le vignoble. Ses vins rouges et blancs sont très bons.

     

    Martin Walker, auteur de la série de romans policiers "Bruno", est également Grand Consul de la Vinée de Bergerac, organisme fondé en 1254 après J.-C. pour défendre la qualité des vins de la région et préside le jury du Prix Ragueneau de cuisine.