https://www.google.com/analytics/web/?hl=fr&pli=1#home/a39271995w68164924p70171743/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fleurs

  • LES POMMIERS SONT EN FLEURS

    Il a fait si mauvais jusqu'à maintenant, mais avec les derniers jours de soleil, les pommiers sont en fleurs

     

     

    pommier.jpg

     

  • La vie pastorale à la fin du XVe et au XVI siècles

    Les fiancésWEB.jpg
    La noce de Gombault et Macé, la préparation du repas
    6ème panneau d'une tenture de 8 panneaux qui raconte "La vie et les Amours de Gombault, le berger et de Macé, la bergère" a été tissée en Flandres à la fin du XVIè siècle. Le manque de bordure ne nous permet pas de l'attribuer à un atelier, mais ses coloris jaune clair, vert et bleu font penser qu'elle a été tissée à Bruxelles.
    On pense, sans avoir la preuve formelle, que l'auteur serait "Henri BAUDE" auteur du XVè siècle, contemporain de François VILLON, qui a laissé un recueil de poèmes "Dicts moraux pour mettre en tapisserie". En effet, on retrouve une similitude d'époque, de langue et de rythme.
    Henri BAUDE était compagnon de Charles VIII, comme Philippe du Moulin.
    La légende dit que cette tenture représente le mariage de Charles VIII et d'Anne de Bretagne (1491). Ceci s'appuie sur les éléments suivants : Macé porte une couronne et les costumes portés par les mariés sont plus élégants et plus raffinés que les costumes portés à cette époque par les bergers et bergères..
    Les fiancésptWEB.jpg
    Macé porte une couronne et un long collier en sautoir sur une robe brodée.
    L'homme qui l'accompagne, à sa droite, porte des poulaines, tandis que les musiciens ont des chaussures à pied d'ours.
    la poulaine.jpgLes poulaines, chaussures du Moyen-Âge, avaient atteint leur apogée vers 1470 chaussure patte dourse.jpg
    et disparurent pour être remplacées par des chaussures larges à pieds épatés et rembourés dites à "pied d'ours" dont l'usage devait se généraliser sous François Ier.



    Les musiciensWEB.jpgLes Musiciens : Ils sont deux, l'un sonne de la cornemuse flamande, telle qu'on les voit dans les scènes villageoises de Breughel, l'autre joue de la flûte à 3 trois trous et du tambour à une main. Ces instruments étaient  joués par les "tambourinaires", largement répandus en France, entre le XIIè et le XVè siècles.

    podcast

    "Quatre branles-les fagots" de Pierre Phalèse interprété par la Compagnie de Maître Guillaume




    Tandis que les mariés vont l'un vers l'autre, Margot dresse la table, aidée de servantes.la preparation de la tableWEB.jpg

    "'Margot il se fault despescher que tout soit prest pain vin et chair...

    Une planche sur des tréteaux recouverte d'une nappe blanche.

    L'homme qui accompagne Gombault porte une cruche richement décorée.

    Dans le coin en bas à gauche un jeune garçon chasse le chien qui a renversé une marmite alors que la viande cuit sur les tournebroches La rotissoireWEB.jpg

    "fit aprocher Mastin pour le pot espancher et gaster tout vostre potage...."


    Dans le lointain, des moutons paissent entre les chaumières. Le sol et l'arrière plan présentent un décor floral riche qui fait de cette tapisserie une "MILLE FLEURS", type de tapisseries très répandu au XVè siècle.


    Les Amours de Gombault et Macé furent tissées par de nombreux ateliers. La suite de 9 tapisseries tissées au XVI ème dans un atelier brugeois pour les huit premières pièces et à Aubusson pour la dernière, la plus connue, se trouve au Musée de St Lô.

    Deux autres tapisseries, "La Danse" et "La Noce"  se trouvent à Bruges, au Gruuthuse Museum. Elles présentent les mêmes caractéristiques que celle du Château du Moulin. Toutefois elles sont entourées d'une bordure où l'on retrouve des cornemuses en trophée.