https://www.google.com/analytics/web/?hl=fr&pli=1#home/a39271995w68164924p70171743/

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

HISTOIRE DU CHATEAU DU MOULIN

  • Le Château du Moulin ...

    MOULIN AFFICHE.jpg

    Le Château de Moulin, "Perle de la Sologne" :construit en 1492 par Jacques de Persigny, architecte de la Cour pour Philippe du Moulin, compagnon de jeunesse et capitaine du roi Charles VIII, le château du Moulin reflète ses tours dans l'eau de ses douves. Bâti sur le plan d'un château féodal, il a conservé au fil des ans la valeur architecturale d'un monument de l'art franco-italien, il reste un bijou d'architecture.

    Classé Monument Historique, le château est meublé et habité.

    Il était une fois "noble homme Philippe du Moulin, écuyer, seigneur dudit lieu...."

    C'est dès 1480 que Philippe du Moulin commença à construire son château. Par une charte du 10 octobre 1490 il reçu l'autorisation de Charles comte d'Angoulême, de fortifier son logis de "tours, barbaquanes, canonières, arbalestrières, créneaux, archières, pontleuys.... pour considéracion des bons et aggreables services qu'il faut chacun jour à Monseigneur le Roy et à nous et encore esperons que plus face cy-après...."

    428px-Philippe_de_commynes-voir licensewiki.jpgLa tradition veut qu'il sauva la vie du rois Charles VIII à la bataille de Fornoue, le 6 juillet 1495, comme en atteste Philippe de Commynes, histoirien du roi, dans ses mémoires :

    "Comme j'arrivoye là où estoit le Roy, je le trouvay où il faisoit des chevaliers, et les ennemys estoient là fort près de luy, et le fait-on cesser. Et ouys le bastard de Bourbon, Mathieu et ung appelé Philippe du Moulin, simple gentilhomme, mais homme de bien qui appelèrent le Roy, disant "Passez, sire passez"...."

    Ce fait d'armes valut à Philippe du Moulin d'être fait chevalier et de recevoir ensuite les plus grandes récompenses et les plus grands honneurs. Nommé capitaine de Blaye, gouverneur de Langres et capitaine de cinquante hommes d'armes, Philippe du Moulin devint "chambellan de la chambre du Roy". En 1496 Charles VIII le maria à une très riche veuve "haute et puissante Charlotte d'Argouges" qui apporta à son second mari de fort beaux écus qui permirent à Philippe de terminer le Moulin.

    En novembre 1498, Louis XII accordait à Philippe du Moulin une charte confirmant tous les privilèges octroyés par ses prédécesseurs à la seigneurie du Moulin.

    Philippe du Moulin mourut à Langres, le 12 septembre 1506, où il fut enterré. Cependant, il avait demandé que son coeur repose dans l'église de Lassay où il est encore sous un enfeu.fresque.jpg

    Une fresque représente Philippe du Moulin en Saint-Christophe, Jésus sur l'épaule, un baton à la main où sont accrochés les écus portant les armes de Philippe du Moulin et celles des Savare du Moulin. Au fond à gauche on aperçoit le château tel qu'il était au XVème siècle.


    En 1901, lors de son rachat par Monsieur de Marchéville, si le gros oeuvre était en relativement bon état, les toitures et l'intérieur étaient entièrement à restaurer. Les travaux durèrent jusqu'en 1914.Le Moulin 1.jpg

    Charles Génuys, architecte diocésin et architecte en chef des monuments historiques, et A. Chauvallon, architecte à Romorantin, se virent confiés les travaux.

    5e697c81081ff2d8d70d151d5d4cadb1.jpgLe Moulin 3.jpg

    C'est en travaillant à partir du "Dictionnaire Raisonné du Mobilier Français" et des travaux de Viollet-le-Duc que la restauration fut faite.

    Le château devint une demeure agréable, dotée de tout le confort moderne et élégamment meublée.